Comment nous contribuons à créer de la valeur

Grâce à des projets comme les Hackdays ou l’ouverture de nos banques de données, nous faisons avancer l’innovation numérique en Suisse.

La SSR investit chaque année 32,5 millions de francs dans les films et les séries suisses. Via nos stations radio et nos partenariats, nous soutenons la branche musicale suisse.

Ce sont deux attentes centrales de la population, comme nous l’avons appris lors de nos échanges de 2020. Le soutien à la place médiatique suisse est également une attente envers la SSR.

Comment les vaches et le slalom géant renforcent le tourisme suisse

«Les reportages sur les événements régionaux nous font davantage prendre conscience de nos traditions», déclare Jolanda Spengler d’Appenzellerland Tourismus. En tant qu’entreprise de médias, la SSR a un rôle central à jouer dans ce domaine - notamment en tant que bâtisseuse de ponts entre les régions.

SRF (RTS/RSI) dans le top 20 du classement de l'utilité sociale

La Rega, Spitex et Pro Senectute occupent les premières places du classement de l'intérêt général. L'engagement pour la société est tendance, explique Timo Meynhardt, de la HSG, qui publie l'Atlas du bien commun.

Pourquoi la critique littéraire ne perd pas de sa pertinence

La critique littéraire en dialogue avec les œuvres mais aussi avec le public. Cest à cette tâche que sattelle le «Literaturclub» (Club littéraire) de SRF depuis 30 ans. Pour la présentatrice Nicola Steiner, débattre de la littérature est une partie essentielle de la pertinence que la littérature conserve encore aujourdhui: «Il est important de comprendre à quel point la littérature peut être lue de différentes manières 

La SSR bénéficie à l’ensemble de l’économie suisse

La SSR est une actrice importante du marché suisse et exerce une influence positive sur léconomie. Elle est une employeuse et crée également des emplois dans dautres branches. Ces effets positifs sur la création de valeur sont mis en évidence par une étude réalisée sur mandat de lOffice fédéral de la communication (OFCOM). 

«L’économie et la SSR sont dans le même bateau»

Les entrepreneuses et entrepreneurs de demain doivent apprendre à penser de manière critique et à se remettre en question. La SSR offre son aide et conclut un partenariat avec les écoles professionnelles, afin que les jeunes entrepreneuses et entrepreneurs soient bien préparés pour le marché du travail.

«Impossible de faire l’économie d’une collaboration avec la SSR pour une production nationale de haut niveau»

Comment un accord entre la branche cinématographique suisse et la SSR permet de produire des séries cultes comme «Tschugger».

Une aide numérique pour grand-maman et grand-papa

Lors des Hackdays SRG SSR, des passionné·e·s d’informatique bricolent 24 heures sur 24. 2023, il en a notamment résulté un accompagnement technique en ligne pour les senior·e·s.

Do it yourself avec les contenus et les données de la SSR

Des données météorologiques aux textes dans les cinq idiomes romanches — des trésors pour les passionné.e.s des données.

Image

Comment la SSR devrait renforcer la création de valeur

Quelle contribution la SSR peut-elle apporter au paysage médiatique suisse? Les principaux résultats de notre dialogue avec la population.

Nous créons de la valeur dans ces domaines

COHÉSION

La SSR offre une visibilité nationale aux coutumes régionales telles que la désalpe, la lutte suisse ou le carnaval. Cela relie notre pays au-delà de toutes les frontières linguistiques et crée une identité commune. 82% des personnes interrogées estiment qu’il s’agit là d’une mission essentielle de la SSR.

DÉMOCRATIE

La haute qualité des informations et l’indépendance de la SSR sont capitales pour la démocratie, affirment 66% des personnes interrogées. Ce sont des points essentiels du mandat de la SSR.

DIVERSITÉ

Coutumes folkloriques, dialectes savoureux, styles de vie urbains – Ce qui rend la Suisse unique, ce sont les particularités culturelles et linguistiques qui la constituent. Une grande diversité que reflète la vaste offre de SRF, RTS, RSI et RTR.