«Depuis que je vis au Mexique, je suis plus suisse que jamais»

Le nombre de Suisses de l’étranger franchit pour la première fois la barre des 800’000 – ce qui équivaut désormais à la taille de la population du troisième plus grand canton, Vaud. swissinfo.ch rend compte de l’actualité de la Berne fédérale et de ce qui agite notre pays à toutes les personnes qui vivent à l’étranger.

Hans Broder a fait ses valises à 27 ans. C’est l’envie d’aventure qui l’a poussé à s’installer en Amérique latine. Son parcours se lit comme une success-story – il a fondé la communauté suisse au Mexique alors qu’il était étudiant et sans projets concrets. Grâce à cette association, il est entré en contact avec l’entreprise suisse Glice, pour laquelle il commercialise aujourd’hui, à l’âge de 35 ans, des patinoires artificielles dans toute l’Amérique latine.

Depuis 2021, Hans Broder est aussi le représentant des 5500 Suisses qui vivent au Mexique au sein du Conseil des Suisses de l’étranger et, à ce titre, leur porte-parole dans la Berne fédérale. «Depuis que je vis au Mexique, je suis plus suisse que jamais», dit-il.

«
Je trouve ça cool que, grâce à SWI swissinfo.ch, même les Suisses de l’étranger de la deuxième et de la troisième génération gardent un lien avec la Suisse.»
Hans Broder, membre du Conseil des Suisses de l’étranger (Mexique)

Sa patrie lui tient à cœur et c’est par le biais de swissinfo.ch qu’il s’informe sur les événements en Suisse: «Je trouve ça cool que, grâce à cette plateforme, même les Suisses de l’étranger de la deuxième et de la troisième génération gardent un lien avec la Suisse. Les articles augmentent l’intérêt pour la Suisse, car ils intègrent la perspective étrangère. »

Il n’y a encore jamais eu autant de Suisses à l’étranger. La Cinquième Suisse sera bientôt le troisième plus grand «canton»: pour la première fois on dénombre du plus de 800’000 Suisses figurant sur les registres des représentations suisses à l’étranger. Si l’Europe reste le continent le plus prisé, de plus en plus de personnes s’installent en Asie. (Source: SWI swissinfo.ch)

Image

Statistiques sur les Suisses de l’étranger 2022

Hans Broder fait partie de ces quelque 800’000 Suisses qui vivent à l’étranger. Chaque année, 30’000 autres font leurs valises et les rejoignent. Cela représente au total 10 pour cent des citoyennes et citoyens suisses. En tant que «Cinquième Suisse», ces personnes ne font pas seulement partie de la démocratie locale, mais elles apportent aussi leurs perspectives dans les débats suisses. Et ce, comme Hans Broder en tant que délégué du Conseil des Suisses de l’étranger. C’est, en autres, pour cette raison qu’il est un consommateur régulier de swissinfo.ch.

En collaboration avec l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE), swissinfo.ch mène un partenariat stratégique pour assurer l’information et la mise en réseau de la Cinquième Suisse. Lors de la conférence annuelle 2022 de l’Organisation des Suisses d’Allemagne, le président de l’OSE Filippo Lombardi a souligné que la communauté des Suisses de l’étranger, qui augmente dans le monde entier, devait être défendue sous toutes les formes possibles ici en Suisse: «Il ne suffit pas qu’à chaque 1er août, un·e président·e de la Confédération dise que chaque Suisse de l’étranger est un ambassadeur ou une ambassadrice de la Suisse à l’étranger.» (Source: SWI swissinfo.ch)

swissinfo.ch permet en outre l’accès à un journalisme de qualité dans les pays où la liberté de la presse est limitée. Par exemple, la censure des comptes-rendus sur la guerre en Ukraine fait qu’il est devenu difficile pour les personnes vivant en Russie de s’informer. En tant que plateforme d’information, Swissinfo est devenu pour beaucoup de gens une nouvelle source d’information lorsque la guerre a éclaté. 

SWI swissinfo.ch

SWI swissinfo.ch est une entreprise de la SSR qui fournit une contribution importante à la démocratie suisse. Le service international en ligne de la SSR propose des informations en dix langues aux Suisses de l’étranger et à un public international intéressé par la Suisse.

Lancée à l’origine sous la forme d’une radio à ondes courtes durant la Seconde Guerre mondiale, l’ancienne «Radio Suisse Internationale» est devenue une pionnière de l’Internet il y a une vingtaine d’années. TVSvizzera.it ainsi que la collaboration avec TV5Monde et 3sat y contribuent également. Dans le cadre de la convention de prestations de la SSR, le Conseil fédéral a prolongé jusqu’à 2024 le mandat relatif à l’offre étrangère de la SSR.

Veuillez cliquer ici pour accéder au dossier «La Cinquième Suisse» du service SWI swissinfo.ch de la SSR. L’offre est disponible en six langues.

Francesca Guicciardi, juin 2023

L’Organe de médiation répond toujours – contrairement à YouTube & Co.

Die Ombudsstelle ist eines der Instrumente, welches die SRG von Google, Tiktok oder Meta unterscheidet. Wer denkt, eine Story sei unfair oder falsch gewesen, kann sich beschweren und bekommt in jedem Fall eine Antwort. Die Arbeit der Ombudspersonen ist nicht immer einfach, aber wichtig für die Qualität der Medien und damit auch für die Demokratie.

Création d'une organisation faîtière pour la promotion des compétences médias

Mise en réseau et information, offres de formation, événements, recherche média et études: autant de façons pour la SSR, l’association Verlegerverband SCHWEIZER MEDIEN et Keystone-ATS, accompagnées par la fondation Mercator Suisse, de s'engager main dans la main, à l'ère de la désinformation croissante, pour promouvoir les compétences médias en Suisse. Sous l'appellation UseTheNews, ces différents acteurs rassemblent de multiples initiatives et projets et contribuent ainsi à renforcer la démocratie.

Minisguard: des enfants derrière la caméra

Dans l’émission Minisguard de la RTR, les élèves sont aux commandes: ils définissent les thèmes, effectuent des recherches, filment et font le montage. Ce faisant, ils apprennent également à remettre en question les informations et à les partager de manière responsable.